Anne Alexandra Leblanc

 

SIRET : 512 468 364 00017, APE 8690F

 

Titulaire du Titre Professionnel "Spécialiste en Shiatsu" délivré par le SPS

Adhérente au SPS

 

« Le Shiatsu est reconnu officiellement par l’État français et le Ministère du Travail (J.O. du 25/07/2015) comme profession, et seul le SPS ( Syndicat Professionnel de Shiatsu ) est actuellement habilité à délivrer un titre professionnel de "Spécialiste en Shiatsu" reconnu par l’État. »

 





Trajectoire

 La trajectoire professionnelle part d’un mauvais bac suivi d’études de langues, d’un crochet par une préparation à l’école vétérinaire, ratée, un BTS protection de la nature, 7 ans d’ornithologie entre France et Espagne clôturées par une expédition en Mongolie, des heures d’observation et d’écoute des oiseaux et de tous bruissements.

 

Tournant majeur, avec la prise de conscience que je ne serai d’aucune efficacité dans le monde guerrier de la protection de la nature : ma sensibilité m'y perd.

Je décide qu'elle doit devenir mon outil de travail et entame des études de shiatsu.  

Le chant chorale s’y entrelace avec la construction de ma vie de femme auprès de mon époux. 

Naissances à domicile de nos deux enfants, conséquence d’un long processus de réflexion sur l’autonomie, les rites de passage, l’émergence de la vie en soi, les forces souterraines...

 

La Vie et Ma vie nourrissent ma transmission passionnée du shiatsu et du do-in et elles infusent tout autant dans l’accompagnement que je dispense en séances.

 

La trajectoire a depuis quelque temps rencontré le tantra et le peuple des femmes. 

Elle sillonne, grâce à nos enfants, les rivages d'une communication de plus en plus authentique.

 

Dans la communauté chrétienne, l'animation à la préparation au mariage offre la possibilité d'approfondir le sens de l'engagement.

La création d'un jardin en permaculture, la protection de l'eau et de la biodiversité à mon seuil, me mettent en lien avec les forces douces de la Terre.

La trisomie de notre fille exerce ma patience, cisèle mon langage tandis que  la sensibilité de notre fils exige la recherche inlassable d'un équilibre renégocié à chaque pas. La fragilité et la persistance de notre couple me font faire l'expérience de l'amour en action, de multiples réconciliations, de délicates désappropriations.

 

Je suis partie rencontrer une mémoire du monde : l'Inde. Mais le plus précieux se joue dans la vérité du quotidien avec mes proches.

Ainsi l’histoire s’écrit jour après jour.