Un cigare d’armoise est approché d'un point d'acupuncture et vient réchauffer tout l'intérieur du corps.
On peut aussi déposer un peu d'étoupe d'armoise sur une tranche de gingembre ou une couche de sel, ce qui en plus de la chaleur, fait entrer un second principe (le piquant, le salé) directement à travers les pores dilatés dans le corps. 
La pratique du Moxa au solstice d’hiver sur le point V43 (entre les omoplates) permet de relancer l’énergie lorsqu’elle est au plus bas et peine à remonter. Il suffit de constater les épidémies de bronchiolites et les flambées de covid en cette saison pour comprendre de quel affaiblissement il est question.
 
Je le pratique pour la cinquième année sur d’autres et sur moi, et puis attester de l’aisance que ce soin procure pour traverser la fin de l’hiver et la remontée du printemps : moins d’atteintes sur la sphère ORL, moins de contractures musculaires liées au froid, meilleure vitalité d'ensemble. 
 
La séance dure entre 10’ et 30’ selon le temps dont chaque corps a besoin pour absorber la chaleur.