La formation professionnelle

 Il faut 600h minimum de cours en France à présents et 60h d'anatomie-physioogie-pahtologie occidentale ainsi que les critères formulés par la Fédération Européenne du Shiatsu - ESF - pour former un praticien :

  • examen théorique en fin de seconde année
  • examen pratique en fin de classes
  • rédaction d'un mémoire de 30-40 pages (100 heures)
  • rédaction de 3 études de cas fondées sur au moins 6 traitements (50 heures)
  • études d'anatomie-physiologie-pathologie occidentale
    (60 heures)
  • extrait de casier judiciaire
  • attestation de premiers secours, auprès de la Croix-Rouge par exemple, 3 mois avant l'examen pratique (10 heures)

 Le travail personnel fournit une part extrêmement importante du cursus puisqu'il est attendu des élèves en dehors des cours :

  • une pratique corporelle et énergétique tels que do-in, yoga, chi qong, méditation, etc (300 heures)
  • la pratique du shiatsu à raison de 3 à 10 entrainements par semaine et 100 séances par an (500 heures)
  • un travail théorique sur la médecine chinoise - trajets des méridiens, points d'acupuncture, concepts principaux de la médecine chinoise - et sur la médecine occidentale - anatomie/physiologie/pathologie (500 heures)
  • recevoir au moins 10 traitements shiatsu au cours de ses études par des professionnels certifiés (dont au moins 3 de style différent dy style appris).

 

 Ceci porte à près de 2 000 heures d'apprentissage le cursus d'un praticien.

 

« Le Shiatsu est reconnu officiellement par l’État français et le Ministère du Travail (J.O. du 25/07/2015) comme profession, et seul le SPS ( Syndicat Professionnel de Shiatsu ) est actuellement habilité à délivrer un titre professionnel de "Spécialiste en Shiatsu" reconnu par l’État, sous le code APE  8690F. 

 

Notre école dépose une demande d'intégration auprès du SPS, permettant aux élèves de disposer du titre RNCP à la sortie de leurs études. Les élèves ne sortant pas d'une école affiliée SPS peuvent cependant obtenir ce titre après un an d'exercice professionnel, via une demande de VAE.



Module 1 : poser les fondations

Apprentissage des fondements gestuels, énergétiques et théoriques du shiatsu, à travers : 

  • l'étude sur soi
    • respirations
    • mobilisations articulaires
    • principes d'étirements et de torsion
    • makkho-ho : étirements des méridiens
    • visualisations : faire circuler le QI
    • exercices deux à deux

Tous les cours commencent par un "échauffement" visant à mettre le corps en mouvement et l'esprit à son diapason. 

Il s'agit d'une véritable étude sur soi des principes de circulation énergétique.

 J'utilise principalement le do-in, et des exercices glanés au fil de mes pratiques de chant, qi qong, yoga,

ou encore des cercles de femmes.  

 La dimension du jeu viendra contrebalancer le "sérieux" où nous amène la pratique du shiatsu :

au coeur des êtres, dans l'indicible et le secret. 

Jouer ensemble toutes les variations, mais surtout jouer. 

 Ces exercices constituent donc, en réalité, le socle de l'enseignement, et tout ce qui sera reçu par le patient, notre partenaire,

ne sera que le déploiement des mouvements internes ici cultivés.

 

  • l'apprentissage de 4 enchainements de shiatsu
    • dos
    • face antérieure
    • position latérale
    • position assise
  • le développement de la sensation du "toucher shiatsu"
    • perpendicularité stationnaire
    • main mère / main active
    • continuité / fluidité
    • profondeur
  • des recommandations
    • les contre-indications
    • les indications
    • les effets possibles
  • l'étude
    • de 12 méridiens principaux et 2 vaisseaux curieux - trajets et fonctions
    • de 100 points d'acupuncture - localisation et fonction
    • des théories de base : Yin Yang - QI -Théorie des méridiens - Théorie des 5 mouvements/éléments - les Substance Vitales
  • une première personnalisation du shiatsu
    • prise d'informations verbales et par l'observation
    • croisement avec les grilles de lecture données par l'approche orientale

 


Modue 2 : évaluation énergétique

Cette seconde année nous fera entrer dans les nuances que peut prendre l'énergie. Nous développons davantage notre sens
de l'observation et de la perception, tout en accroissant le contenu théorique indispensable à l'organisation de la pensée.
Cependant, la somme des connaissances apprendra à rester au service de leur danse, mue par une intuition créatrice et liante.

  • évaluation 
    • palpation du hara
    • palpation du dos
    • palpation des points source
    • observation
  • Etude
    • kyo/jitsu
    • approfondissement de la théorie des Méridiens
    • l'apport de Masunaga
    • les substance vitales
    • théorie des 5 mouvements
    • théorie des 8 principes
    • théorie des 12
    • théorie des 6 divisions
  • intégration des principes théoriques dans le travail du shiatsu
    • conscience et perception énergétique
    • palpation des points
    • relier zone réflexe (main mère) au travail des méridiens ou des points
    • tonification / dispersion
  • Cette seconde année peut être l'occasion de démarrer les cours d'anatomie-physiologie-pathologie occidentale, dans le courant de l'année ou durant l'été.

A la fin de la deuxième année, tous les fondements théoriques auront été étudiés.

L'examen théorique en validera les acquis en vue de la certification.

Une note supérieure à 14/20 est exigée.

 


Module 3 : shiatsu professionnel

Approche clinique 

 

Il est indispensable à ce stade, que les élèves aient suivi une formation en anatomie-physiologie-pathologie occidentale, avec un organisme externe ou par correspondance. Ils peuvent la démarrer au début de cette troisième année au plus tard.

  • 4 types d'évaluation
    • palpation
    • observation
    • écoute
    • entretien
  • élargissement du niveau de perception
    • scanning du corps
    • différents niveaux vibratoires
    • expérimentation de formalisation des perceptions
    • utilisation de la couleur, des sons, des intentions
  • révision des trajets de méridiens & variantes
    • les articulations
    • principes de dispersion
  • études de cas
    • présentation
    • comment les rédiger
  • étude des pathologie selon la MTC
    • comment les lier aux méridiens
    • comment les traiter en shiatsu
  • relation praticien-patient
    • dépasser les contre-indications
    • éthique
    • communication
    • santé /maladie : perspectives
  • traitements supervisés
  • Premiers secours
    • à suivre trois mois avant votre examen pratique
    • avec la croix rouge ou les pompiers 

Au terme de cette année se programment deux traitements supervisés qui font office d'examen pratique. 

Trois études de cas sur au moins 6 séances sont rédigées ainsi qu'un mémoire de 30-40 pages sur un sujet libre, qui sera d'autant plus facile à traiter s'il est en lien avec votre propre expérience ou curiosité. 

 

Les élèves ayant aquis les principaux outils d'évaluation et les correspondances énergétiques avec les pathologies générales répertoriées par la médecine occidentale, sont en mesure de s'installer professionnellement à leur compte, ou bien au sein d'un institut ou d'un SPA avec un niveau correct pour appréhender les diverses situations cliniques ou émotionnelles et y apporter un soutien de qualité.

 

 Toutes ces étapes réalisées vous amènent à la certification de praticien shiatsu, officiellement autorisé à exercer en France sous ce titre.